Interview de Claire Savinas

Claire Savinas est professeure de mathématiques et de SNT (Sciences Numériques et Technologique) au lycée Jean Vilar à Villeneuve-lès-Avignon. Depuis nos débuts, Claire a participé à l’évolution de la calculatrice NumWorks à plusieurs reprises.

Après avoir proposé de nombreuses fiches d’activités pour Python ou pour l’enseignement des SNT, Claire a participé à l’élaboration du Cahier SNT des éditions Bordas. Un grand merci à Claire d’avoir joué le jeu de l’interview !

Qu’est-ce qui vous plaît dans l’enseignement des SNT ?

J’apprécie cette matière car nous enseignons des thèmes qui touchent les élèves et qui sont intéressants et motivants pour eux : le Web, les Réseaux Sociaux, … En effet, ce sont des outils qu’ils manipulent tous les jours et souvent plus que nous !

L’idée est de leur transmettre une culture générale en informatique sur ces outils du quotidien afin de les aider à mieux les appréhender. Nous leur expliquons également les enjeux et les limites du numérique (la confidentialité des données, les dangers des réseaux sociaux…).

Comment avez-vous fait pour garder le lien avec vos élèves durant cette période de confinement ?

Heureusement qu’on avait l’informatique ! J’ai notamment travaillé en classe virtuelle et je préparais également des vidéos pour les corrigés d’exercices. Mes élèves de Terminale se sont aperçus qu’ils avaient beaucoup de classes virtuelles et que cela leur prenait énormément de temps et surtout certains avaient des problèmes de connexion. C’est pourquoi certains d’entre eux ont préféré les vidéos qu’ils pouvaient voir et revoir quand ils voulaient. Ils avançaient à leur rythme en fonction des exercices qu’ils avaient réussis ou non. Ils étaient contents car ils ont appris à être plus autonomes et à mieux gérer leur temps.

C’était donc intéressant d’avoir eu l’opportunité de leur proposer ces deux solutions. J’étais contente que mes vidéos plaisent et qu’ils m’encouragent à continuer à en créer de nouvelles pour les futurs élèves.

Quel est votre meilleur souvenir de cette année si particulière ?

Je suis professeure principale de ma classe de Terminale et pour les accompagner durant cette période, je leur avais transmis mon numéro de portable. J’ai donc beaucoup échangé avec eux par téléphone, notamment au sujet de Parcoursup ou des cours. Les échanges étaient plus libres, ils étaient plus à l’aise et donc ils me parlaient davantage contrairement à d’habitude, lorsqu’ils sont devant tous leurs camarades de classe. Cela m’a permis de mieux les connaître et de garder un lien malgré la distance.