Interview de Sébastien Patacchini

Professeur de mathématiques et de sciences physiques à L’Ensemble Scolaire Saint Etienne à Metz (57), Sébastien Patacchini a créé sa chaîne YouTube Simplycours qui regroupe différentes ressources à destination des étudiants en lycée professionnel.

Un grand merci à Sébastien Patacchini d’avoir partagé son projet et pris le temps de répondre à mes questions !

Sébastien Patacchini

Quand et pourquoi avez-vous eu l’idée de créer une chaîne YouTube ?

J’ai créé cette chaîne YouTube en janvier 2020, quelques mois avant le 1er confinement. J’ai constaté qu’il existait très peu de ressources en mathématiques et en sciences physiques sur internet orientées exclusivement vers la voie professionnelle. L’idée était de proposer aux élèves des vidéos pour qu’ils s’approprient les automatismes en mathématiques et qu’ils puissent retravailler les notions étudiées en classe.

Je travaille beaucoup sur les automatismes en mathématiques pour pérenniser les procédures et les stratégies utiles pour la résolution de problèmes scientifiques. Si un élève bloque sur une notion, je peux l’orienter vers une vidéo très précise pour l’aider à surmonter la difficulté. Ces vidéos permettent donc la différenciation pédagogique. Les élèves peuvent étudier à leur rythme, passer les vidéos, revenir en arrière, chose qu’ils ne peuvent pas faire en cours. La chaîne YouTube attire également la curiosité des élèves.

Le format de la vidéo est volontairement court, rarement plus de 5 minutes. Je vais à l’essentiel tout en permettant la compréhension et en pointant la difficulté.

Le confinement a modifié un peu mon approche et précipité l’augmentation de mon audience avec la publication de vidéos/corrections pour mes élèves. La chaîne YouTube m’a également permis de conserver le lien avec mes élèves et pallier les difficultés de connexion lors du confinement. Les vidéos permettent désormais à mes élèves de travailler à distance et également de retrouver toutes les notions étudiées en classe sur le site internet.

Ils bénéficient également d’un espace sur lequel ils peuvent télécharger leur travail pendant mes cours. Le site internet permet une organisation comme le classeur des élèves. Tout y est rangé par niveau, par thèmes avec des vidéos associées.

L’idée n’est pas de substituer le professeur en diffusant des vidéos, elles constituent un complément à l’apprentissage classique et permettent de s’entraîner.

Comment choisissez-vous les thèmes et notions que vous abordez dans vos vidéos ?

Les notions abordées correspondent aux activités de mathématiques et physique chimie réalisées en classe. Elles sont du niveau 3ème Prépa métiers, Seconde Bac Pro, Première Bac Pro et Terminale Bac Pro. Je m’inspire essentiellement du référentiel et des nouveaux programmes issus de la réforme de la voie professionnelle. Le but étant de permettre aux élèves de lycée professionnel de se retrouver et surtout se réconcilier avec les mathématiques et la physique chimie.

Je suis passionné par ces matières et par mon métier et j’essaie de transmettre ma passion aux élèves. Sur ma chaîne YouTube, vous retrouvez des exercices corrigés, des cours, des activités pour préparer les examens. Les vidéos deviennent une ressource tant pour mes élèves que pour d’autres collègues en France qui les partagent avec d’autres élèves.

J’ai actuellement 150 vidéos et j’ai des idées pour plusieurs centaines de vidéos ! Seul le temps est un facteur limitant.

Le dernier format que j’ai lancé plaît beaucoup aux élèves, il s’agit de vidéos de préparation à l’épreuve de CCF (Contrôle en Cours de Formation) en Baccalauréat Professionnel. Les vidéos sont plus complètes et démarrent par une problématique à laquelle on essaie de répondre en utilisant des connaissances et des compétences d’élèves en lycée professionnel. Je propose également le fichier en téléchargement et l’élève peut suivre simultanément. Un professeur peut également utiliser la vidéo et le fichier pour faire travailler ses élèves en classe ou à distance.

Que pensent vos élèves de vos vidéos ?

Au début, les élèves ont été surpris de voir leur professeur sur YouTube et sur internet. Ils ont été mes premiers abonnés et ils ont rapidement compris l’enjeu et la finalité de cette chaîne YouTube. Il s’agit d’une chaîne pour travailler les maths et sciences en lycée professionnel. Au final, je rentre un peu dans leur univers digital à travers les réseaux sociaux pour les faire travailler et apprendre différemment.

L’effet de surprise passé, ils se prennent au jeu et me demandent si je peux faire une vidéo sur une notion précise avant une évaluation ou un CCF. Ils m’aident également à réaliser les vidéos au laboratoire. D’ailleurs, lorsque je suis au laboratoire, on ne voit pas mon visage car je porte un masque en classe. Le tournage en classe de quelques minutes est une synthèse du TP réalisé en classe et fait partie intégrante du cours.

Quelle est la prochaine notion que vous allez aborder ?

Les grandes pistes de travail pour l’année scolaire 2021-2022 sont des vidéos pour les niveaux Première et Terminale Bac pro (nouveaux programmes) en mathématiques et en physique chimie pour réviser l’épreuve en CCF. Beaucoup de sujets sont prévus et j’y travaille actuellement en parallèle de la préparation des cours pour l’année prochaine.

Je souhaite également réaliser des vidéos de correction des sujets de Brevet série professionnelle de ces 4 dernières années en mathématiques et sciences physiques. Je prévois également des vidéos sur les algorithmes en Python avec la calculatrice NumWorks pour le lycée professionnel.

J’explore également une piste de travail sur l’utilisation des capteurs en physique. J’aimerais également intégrer des vidéos sur l’utilisation du microcontrôleur Arduino.

Une anecdote ou votre meilleur souvenir en tant que professeur ?

J’ai le souvenir d’une vidéo que j’ai tourné le vendredi 13 mars 2020 avec une classe de terminale Baccalauréat Professionnel ASSP au laboratoire le lendemain de l’annonce du Président de la République de la décision de fermer les établissements scolaires à partir du 16 mars 2020.

Initialement, le TP devait consister au “Dosage de l’acide lactique dans le lait” mais nous n’avons pas pu nous procurer de lait ce jour ! La classe m’a aidé à tourner ce TP sachant qu’il devait s’agir d’un sujet possible au CCF prévu à la fin de l’année. Tout a été géré dans l’urgence de la situation sans possibilité de refaire une prise de vue. Sans le lait, la vidéo a été tournée avec du vinaigre fortement dilué et le nom du TP a été modifié “Dosage de l’acide citrique dans une limonade”. Nous connaissons tous la suite : confinement total le 17 mai puis passage du baccalauréat en contrôle continu. Malheureusement, je n’ai jamais revu ma classe de terminale en présentiel. Tous les élèves de cette année si particulière, ont obtenu leur examen donc à cette anecdote s’ajoute les souvenirs que j’ai de mes élèves qui ont obtenu leur précieux diplôme !