Un logiciel sécurisé pour les examens

Lors de la création de NumWorks, nous voulions concevoir une calculatrice ouverte et collaborative. Nous avons donc choisi de partager nos connaissances en toute transparence pour permettre aux utilisateurs de proposer des améliorations de notre produit.

Depuis 5 ans, nous avons vu grandir une communauté autour de notre calculatrice qui compte à la fois des professeurs, des élèves, des développeurs et des passionnés. Les participations ont été nombreuses et ont pris plusieurs formes. Nos tout premiers utilisateurs ont choisi la couleur du marquage sur nos touches. Les professeurs ont trouvé le bon symbole de multiplication pour améliorer la compréhension de notre calculatrice par les élèves. Les contributeurs sur GitHub ont amélioré la traduction de notre logiciel en allemand. Les contributions de notre communauté sont extrêmement nombreuses et nous vous en sommes très reconnaissants !

Aujourd’hui, notre principe d’ouverture se heurte à la réalité de la sécurité aux examens. Cela nous oblige notamment à procéder à des changements sur notre logiciel.

Comment arbitrer entre l’ouverture du logiciel et les règles strictes des examens ?

La calculatrice n’est pas un objet électronique ordinaire, c’est un objet éducatif utilisé en classe et pendant des examens. Nous devons donc garantir à nos utilisateurs qu’ils pourront utiliser leur appareil en examen, en respectant les règles imposées par les centres d’examens.

Aujourd’hui, nous sommes donc face à une question importante : comment continuer à maintenir un logiciel ouvert et participatif quand celui-ci est soumis à des règles strictes qui peuvent conduire à son interdiction ?

Ce qui change et ce qui ne change pas

Nous avons donc réfléchi pour continuer à rester fidèles à notre philosophie malgré les restrictions supplémentaires que nous devons mettre en place. A partir de la version 16 du logiciel, les changements de sécurité qui ont lieu dans le logiciel de la calculatrice ne sont pas réversibles et ont les conséquences suivantes.

  • Logiciel officiel. Une copie du logiciel officiel reste toujours installée dans la mémoire de la calculatrice. Si un logiciel personnalisé est installé sur la calculatrice, il suffit d’appuyer sur le bouton reset au dos de l’appareil pour réinitialiser la calculatrice sur la version officielle. Un examinateur ou un utilisateur qui aurait le moindre doute avant de passer un examen pourra appuyer sur le bouton reset. Cela permettra de s’assurer d’utiliser un logiciel officiel NumWorks.

  • Logiciels non officiels. Les logiciels non officiels ne peuvent plus accéder à certains éléments matériels, notamment à la LED qui indique que la calculatrice est en mode examen. Il ne sera donc plus possible de passer un examen avec un logiciel personnalisé. Par ailleurs, à l’allumage, un message indique qu’un logiciel non officiel est installé sur l’appareil.

  • Changement de la licence du logiciel. La seule chose qui change avec la nouvelle licence, c’est que nous ne permettons plus la redistribution du logiciel de la calculatrice NumWorks. Il est en revanche toujours possible de nous proposer des améliorations sur GitHub pour qu’elles soient intégrées dans le logiciel officiel.

Nous réalisons que ces changements auraient posé un problème aux personnes souhaitant personnaliser le logiciel de leur calculatrice. Nous savons qu’il s’agit d’une contrainte importante et nous avons donc mis en place une solution alternative.

Proposer des applications personnalisées plutôt que des logiciels personnalisés

Depuis la publication de la version 16, il est désormais possible d’installer des applications additionnelles dans votre calculatrice. Nous avons publié ici une application d’exemple pour vous montrer comment développer les vôtres. Nous avons mis en place cette solution pour permettre à la communauté de continuer à créer des outils autour du logiciel de notre calculatrice.

Le logiciel officiel accepte donc l’installation d’applications non officielles. Toutefois, lorsque des applications additionnelles sont installées sur la calculatrice, des restrictions supplémentaires sont mises en place, notamment l’accès à la LED du mode examen. Dans ce cas, lors du passage en mode examen, la calculatrice redémarrera et les applications installées seront toutes supprimées.

Avec cette solution, nous souhaitons rassurer nos utilisateurs qui se présentent à un examen tout en permettant à notre projet de rester collaboratif. Bien évidemment, la sécurité n’est pas la seule évolution de cette version 16 ! Nous espérons que vous aurez beaucoup de plaisir à découvrir les autres nouveautés.