Pourquoi y a-t-il des lignes sur les produits en plastique ?

Dans le précédent article sur l’injection plastique, nous vous avons expliqué comment fonctionne un moule. Dans sa forme la plus simple, il est composé de deux parties qui s’écartent à la fin du processus d’injection afin que la nouvelle pièce puisse être extraite.

Une forme démoulable.

Pour que cela fonctionne, il faut pouvoir retirer la pièce de chaque partie du moule. Si cela est possible on dit que la pièce est démoulable, et c’est une priorité lors de sa conception.

Il y a plusieurs paramètres qui rendent une pièce démoulable avec un moule en deux parties. Le premier est sa forme. Le design de la pièce doit être tel qu’en choisissant astucieusement la frontière entre les deux demi moules, la pièce plastique n’entrave les mouvements d’aucune partie du moule lors de l’ouverture.

Qu’est-ce qu’un plan de joint ?

La frontière entre les deux parties du moule s’appelle le plan de joint.

Pour la coque arrière, on ouvre le moule dans la même direction que l’épaisseur de la pièce. Dans la vidéo ci-dessus, le plan de joint est horizontal.

Choisir le plan de joint

Il existe une multitude de plans horizontaux dans l’épaisseur de la pièce. Pour sélectionner le bon plan de joint, on se demande lequel permettra d’extraire la pièce de chaque demi moule.

Commençons par un premier exemple, afin de comprendre ce qui empêche une pièce de sortir du moule. L’image ci-dessous est une vue en coupe verticale du moule.

Coupe verticale du moule, plan de joint impossible

Avec ce plan de joint, on peut ouvrir le moule, mais on ne pourra pas extraire la pièce du demi moule inférieur. La surface arrondie et qui est pointée d’une flèche resterait coincée dans le moule. C’est donc un choix à écarter.

Le plan de joint que nous avons choisi est illustré sur la vue en coupe suivante.

Coupe verticale du moule, plan de joint fonctionnel

Avec ce plan de joint, aucune surface empêche l’ouverture du moule. Et aucune ne stoppe le mouvement d’éjection de la pièce. La coque est donc démoulable avec un moule en deux parties.

Pour généraliser cet exemple on peut dire que dans la majorité des cas, si la pièce est simple, le plan de joint se trouve là où elle est la plus large. Cela permet de s’assurer que la pièce sera démoulable.

Des lignes sur les produits en plastique

Dans la réalité, le contact entre les deux parties du moule n’est jamais parfait, et cela laisse une marque sur les pièces plastique injectées sous la forme d’un trait en surépaisseur. On peut le voir facilement sur les figurines, jouet en plastique etc…
Sur la coque arrière, il est difficilement repérable, puisqu’il se trouve le long de la fente sur le côté du produit. Mais si vous regardez les côtés arrondis extérieurs de la coque de protection vous distinguerez un très léger trait qui parcourt toute la coque : c’est la marque du plan de joint !

Les cas plus complexes

Il est cependant parfois impossible de trouver une direction d’ouverture et un plan de joint tel que la forme soit démoulable avec un moule simple. Il faut alors altérer la forme de la pièce . Si le design ne peut être modifié, on utilise un moule plus complexe.

Photo de lignes de joint

Sur la photo de la coque de protection, la ligne sur le côté trahit que le plan de joint est horizontal et donc que la direction d’ouverture est verticale. Avec cette solution, il est impossible de démouler l’intérieur de la coque. Mais parce que la forme de mâchoire est indispensable au fonctionnement, nous avons utilisé un moule un peu plus compliqué, dont nous vous parlerons prochainement.